PRIX DES MAISONS D'ARCHITECTURES À VIVRE | LES LAURÉATS

9 juin 2017 Par À Vivre édition
Grand Prix du Jury | MNM Architectes | Maison sur pilotis à Rennes © Stéphane Chalmeau
Prix du Jury | Dank Architectes | Extension-rénovation à Caluire-et-Cuire © Kevin Buy
Prix de la performance environnementale | Original ! Architectes | Maison à Paimpol
Prix de la maison connectée | Devaux & Devaux Architectes | Maison à Meudon (92) © Joan Bracco

Depuis sa création en l’an 2000, l’événement des Journées d’Architectures À Vivre permet d’identifier chaque année la multitude de talents qui œuvrent dans l’univers de l’architecture domestique aux quatre coins de l’hexagone. S’inscrivant de manière complémentaire à cette démarche de donner toujours plus envie d’architecture au grand public, les Prix des Maisons d’Architectures À Vivre veulent célébrer la maison contemporaine et la diversité des interventions architecturales.


Ce palmarès n’est pas seulement une occasion festive, c’est aussi un enseignement sur l’état de la création et de la construction en France, un témoin de l’esprit d’une époque, un gros plan sur l’évolution des techniques et les façons d’habiter. Parmi les cinq cents habitations présentées lors de cette édition 2017, plusieurs dizaines se sont disputées les marches du podium. Le jury s’est donné pour mission de récompenser des réalisations dont la créativité et la réflexion correspondent aux enjeux de notre époque. Quatre prix ont ainsi été attribués : le Grand Prix du jury a été décerné à MNM architectes, le Prix du jury à Dank Architectes, celui de la Maison environnementale à Original ! Architectes et dans la catégorie Maison connectée c’est l’agence DDA qui s’est vu décorée. Et enfin, le public, appelé à voter sur le site internet dédié à l’événement, a récompensé la maison pornicaise de l’agence Koi Architectures.

Découvrez ces réalisations plus en détails ci-dessous :

 

GRAND PRIX DU JURY

MAISON SUR PILOTIS À RENNES

Architectes : MNM ARCHITECTES - Margot Le Duff et Matthieu Girard

Localisation : Rennes (Île-et-Vilaine)

De générosité et de créativité il fallait faire preuve pour ce projet tant les contraintes réglementaires étaient nombreuses, tant le paysage est complexe. Entre quartier pavillonnaire ordinaire et groupes d’immeubles variant de 15 à 30 étages, la petite parcelle, généreusement plantée et accessible par une impasse, fait face au chemin de halage du canal de dérivation de l’Ille et de la Vilaine. La tentation aurait pu être grande de s’enfermer dans une coquille protectrice. Bien au contraire, les architectes Margot Le Duff et Matthieu Girard ont fait le choix de l’ouverture sur la nature et la ville. Tout en préservant l’intimité de ses occupants, la maison, perchée dans les arbres, est parfaitement lumineuse, notamment grâce à un jardin d’hiver toute hauteur qui dote ce bout de quartier délaissé d’une amabilité bienvenue.

Fiche du projet

MNM Architectes © Stéphane Chalmeau

 

PRIX DU JURY

EXTENSION-RÉNOVATION À CALUIRE-ET-CUIRE

Architectes : Dank Architectes – Gilles Dietrich, Steven Guigoz et Thibaut Chanu

Localisation : Caluire-et-Cuire Rhône

Le programme de rénovation de maison existante est un sujet de plus en plus fréquent et tout à fait passionnant. Au nord de Lyon, dans la ville qui a vu Jean Moulin se faire arrêter par la Gestapo en 1943, Dank a rénové et agrandit une habitation atypique s’étageant sur quatre niveaux dans la longueur d’un terrain au dénivelé quasi vertigineux et aux cyprès majestueux. Après une démolition partielle, l’extension de 56 mètres carrés et la couverture vitrée du patio existant ont permis la réorganisation des espaces de vie et la définition d’une nouvelle identité contemporaine et cohérente des lieux. Toiture existante remplacée et nouveaux pans inversés constituent aujourd’hui une même couverture continue qui met finalement en valeur les différentes époques de construction de la maison. 

Fiche du projet

Dank Architectes © Kevin Buy

 

PRIX DE LA PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE

MAISON À PAIMPOL

Architectes : Original ! Architectes

Localisation : Paimpol (Côtés-d'Armor)

Environnementale, l’architecture l’est de façon empirique car il est toujours question d’orientation ou d’insertion dans le paysage ; comme c’est le cas de cette élégante maison. Face aux anses de Poulafret et Beauport, site d’hivernage breton de la mouette mélanocéphale, elle est ouverte généreusement au sud-ouest vers les terres, au sud-est et au nord vers la Manche. Totalement affranchie du style classique de ses voisines aux toitures d’ardoises et murs enduits, elle fait pourtant preuve d’une certaine réserve dans ce grand paysage. Ventilation naturelle, pompe à chaleur sur forage thermique, ossature et bardage en Douglas, ainsi qu’isolation en fibre de bois et laine de chanvre, en font une habitation vertueuse, qui prendra une teinte gris argent avec le temps, parfaitement cohérente dans cet environnement côtier

Fiche du projet

Original ! Architectes - Matthieu Douane

 

PRIX DE LA MAISON CONNECTÉE

MAISON À MEUDON

Architectes : DDA – DEVAUX ET DEVAUX – David Devaux et Claudia Devaux

Localisation : Meudon (Hauts-de-Seine)

Dans une petite rue légèrement descendante, quatre maisons mitoyennes parfaitement alignées font face à la voie de chemin de fer où se déroula la première catastrophe de l’histoire ferroviaire française en mai 1842. L’une d’elle détonne, sans fausse note, avec ses panneaux de bois monumentaux à claire-voie. Plateaux traversants et escalierbibliothèque toute hauteur la baigne de lumière naturelle tout au long de la journée et subliment la simple palette de matériaux bruts composée de bois, de béton et d’enduit blanc. Côté jardin paysagé, la façade s’anime de volets papillons élégants, sereins et connectés.

Fiche du projet

Devaux & Devaux Architectes © Joan Bracco

 

PRIX DU PUBLIC

MAISON À PORNIC

Architectes : Koi ArchitecturesDavid Juet, Romain Chabot (suivi de chantier Johann Chazeaux)

Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

Il y a comme un plaisir autre, un esprit plus festif, à concevoir une maison de vacances destinée à recevoir des occupants dont l’unique objectif est celui d’être là pour passer de bons moments. Mais cela n’exclut jamais la volonté créative ni la précision d’exécution, comme le démontre cette villa pornicaise située à quelques encablures seulement de la côte de Jade. Prenant de front, et de biais, un règlement urbain préconisant le « style balnéaire », les architectes dessinent une suite de cabanes de plages typiques et homothétiques, bardée de pin breton et couverte d’ardoises. Tout aussi littérale qu’allégorique, elle convoque dans ce quartier résidentiel classique un paysage océanique vivifiant. 

Fiche du projet

David Juet © David Boureau

 

Découvrez plus en détails ces projets dans Architectures À Vivre 96 spécial Journées d'Architectures À Vivre (juillet-août 2017)

 

Partenaires de l'événement :